DELIBERATION CADRE POLITIQUE MONTAGNE

Jean Lovera, Dominique Escaron et Jean-Claude Peyrin sont intervenus, cet après-midi, à propos de la délibération cadre « politique montagne » présentée par la Métropole. Si la délibération est en préparation depuis 2015, tout comme toute délibération cadre, la délibération aborde un grand nombre de thématiques : sport et loisirs, agriculture, biodiversité…. Beaucoup d’objectifs et d’orientation qui n’ont pas manqué de faire réagir les élus « de montagne » du groupe Métropole d’Avenir ! Comme l’exprimait Jean Lovera, « la montagne, c’est chouette », regrettant toutefois que depuis 50 ans, rien ne soit fait pour dépasser « le brouillard de réflexion » subsistant entre Grenoble et ses hauteurs. « Les actions et les projets, c’est pour quand ? », Jean Lovera revenant sur le projet du Col de Porte que la Métropole ne semblerait pas porter à sa juste hauteur….


Même son de cloche pour Dominique Escaron qui a demandé à la Métropole d’aller au-delà des grands discours, exprimant deux vœux : que la Métropole prenne en main le projet du Col de Porte, et le besoin criant pour les petites stations de montagne, « patrimoines » de la Métropole, de pouvoir bénéficier du soutien de la Métropole ; et que l’on puisse mettre en adéquation tous ces grands mots avec de la cohérence, et des moyens financiers.


Enfin, Jean-Claude Peyrin a réaffirmé la volonté du Département de travailler toujours plus avec la Métropole, « invitation que je prend et que je partage », répondait Christophe Ferrari.