COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU GROUPE SUR LA SÉCURITÉ

Les élu(e)s du groupe Métropole d’Avenir, présidé par Jean-Damien Mermillod-Blondin et le groupe des élu(e)s d’opposition d’Echirolles présidé par Magalie Vicente, tiennent à exprimer leur inquiétude concernant la montée de la violence dans l’agglomération Grenobloise qui a encore franchi un degré innaceptable à Echirolles. La fusillade dans la cité du Limousin fait suite aux fusillades de St Bruno qui font suite à la fusillade devant une école à Teisseire. Le nombre de vols avec violence explose. La montée de l’insécurité est traumatisante pour la population et un handicap supplémentaire pour le développement et l’image de notre agglomération.

La situation est absolument intolérable pour la population et nous ne pouvons pas nous contenter du constat émis par Le Ministre de l’Intérieur lui-même lors de son passage à Grenoble, à savoir que la délinquance dans notre agglomération est de 63 % supérieure à celle des agglomérations comparables.

Nous demandons à l’exécutif de la Métropole, de bien vouloir se saisir de ce sujet en réunissant de toute urgence le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention ainsi qu’une conférence des maires afin de définir un plan d’action en faveur de la protection des habitants de notre Métropole.

Nous avions déjà interpellé la Métropole en décembre 2015 sur cette question, à la suite d’un énième drame, il nous avait été répondu que le CISPD était l’outil adapté à cette réflexion, il ne s’est pas réuni depuis le 6 février dernier. Il faut aller bien au delà de la réflexion, il nous faut agir rapidement et concrètement avec l’ensemble de nos partenaires