EPFL, la Présidente écologiste fait voter une hausse d’impôt (TSE) de 11 % !

Il aura fallu 3 heures en Assemblée Générale de l’EPFL ce 11 décembre, pour qu’après un débat désorganisé et chaotique, la Présidente de l’EPFL, Christine Garnier, vice-présidente écologiste de la Métro chargée du logement, réussisse à imposer aux forceps une augmentation d’impôt (Taxe Spéciale d’Equipement) de plus de 11 % sur les ménages et les entreprises.

Cette augmentation a été justifiée par la seule volonté politique d’anticiper un hypothétique vote de la loi de Finances 2016 dont une des dispositions viserait à plafonner les recettes des EPFL.

C’est en usant du principe de précaution et en faisant craindre un manque de moyens pour l’avenir, que la plupart des élus de la majorité à la Métro et ceux représentants la Communauté de Communes Chambaran, Vinay, Vercors ont voté cette hausse d’impôts anticipée, de peur de ne plus pouvoir les augmenter à l’avenir.

Les élus représentant le groupe « Métropole d’Avenir » à la Métro ont dénoncé cet effet d’aubaine au détriment des ménages et des entreprises déjà bien trop sollicités, et ont été rejoints par quelques élus du groupe ADIS ainsi que la totalité des élus représentant le Pays Voironnais, Saint Marcellin et la Matheysine, pour rejeter en bloc cette augmentation de la fiscalité qui s’appliquera dès 2015.

David RichardDavid RICHARD

Maire de Saint Paul de Varces

Délégué Communautaire

Membre de l’EPFL