RÉAMÉNAGEMENT DE L’A480

La Métropole devait rendre son avis, dans le cadre de l’enquête publique.
Au programme cette fois-ci, notamment, l’abaissement sur un tronçon de la vitesse à 70 km/h, proposition qui est loin d’être partagée par tous.
L’occasion pour Jean-Claude Peyrin de rappeler que c’est un arrêté préfectoral qui devra définir la vitesse…

Le groupe, s’il réaffirme son plein et entier soutien aux travaux de réaménagement de l’480, reste attentif à l’avancée de ce dossier.

En effet, il ne faut pas perdre de vue les objectifs attendus par les usagers de cette voirie, mais également les conducteurs de toute la Métropole, impacts par les conditions de circulation dans la cuvette Grenobloise : plus de fluidité, moins de bouchons, moins de pollutions…
C’est donc une abstention que le groupe a exprimé sur l’avis rédigé par la Métropole.