PROJET DE ZONE A CIRCULATION RESTREINTE (ZCR) POUR LES VÉHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES (VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS ET POIDS LOURDS).

Comme l’a indiqué Jean-Damien Mermillod-Blondin, si sur le principe, il est toujours difficile de renoncer à des droits constitutionnels comme la liberté d’aller et venir (article 60), la liberté du commerce et de l’industrie, il existe aussi, même si cela peut paraître insuffisant, une charte de l’environnement qui mériterait d’être mieux valorisée.

Cependant, aujourd’hui, personne ne peut nier la réalité : Notre planète subit des modifications environnementales très importantes liées à l’activité de l’homme. Toutes celles et ceux qui ingèrent quotidiennement, des particules polluantes qui fragilisent davantage nos aînés, nos enfants, rendent malade et tuent…

Désormais, il faut donc privilégier un intérêt supérieur : Notre santé, l’avenir de la planète et donc de l’homme.

Aussi, en responsabilité, le groupe a voté favorablement pour cette ZCR, souhaitant cependant que la zone des 10 communes présentées (Grenoble, soit rapidement élargie à l’ensemble des 49 communes de la Métropole. En effet, les particules de pollution ne s’arrêtent pas aux frontières communales et ne doivent pas non plus être accentuées par des reports de circulation sur les communes périphériques.

Il sera cependant indispensable de s’assurer que les entreprises, artisans, acteurs économiques, mais également les particuliers, puissent être efficacement accompagnés pour le renouvellement des véhicules les plus polluants.

Cette Zone de Circulation Restreinte ne doit pas devenir une zone d’exclusion de celles et ceux qui n’ont pas les moyens de changer leur véhicule polluant pour un véhicule plus vertueux.

Cette zone ne doit pas exclure les plus modestes, il faudra donc être vigilant.

Dominique Escaron a souligné le fait que le périmètre restreint de la zone, telle que proposé aujourd’hui, allait forcément déplacer le problème.
Rive droite ou rive gauche de la Métropole, tout le monde est concerné, et notamment au travers de l’effet entonnoir sur les quais.