CONTRACTUALISATION ENTRE L’ÉTAT ET GRENOBLE ALPES MÉTROPOLE.

L’État ferait mieux de regarder un peu comment il fonctionne !
C’est ce qu’a lancé Michel Savin en réponse à la présentation du contrat entre l’État et la Métropole visant à encadrer les dépenses de fonctionnement de la Métropole, la limitant à 1,2 % du budget principal…alors que l’État lui-même continue de voter des déficits, 6 milliards pour la période 2017-2020 !
« Ce n’est pas un contrat, c’est un diktat », a répondu de son côté Jean-Damien Mermillod-Blondin rétorquant que ce qui nous est imposé pourrait encore prêter à réflexion si notre co-contractant, l’État, était en capacité de nous donner des leçons.
CComptes ce Mercredi 23 Mai met en exergue les dépenses, paradoxalement en hausse du gouvernement, notamment celles en 2017 des Ministères dont les dépenses font un « petit bond » de +4,8%…