PLAN DE RENOVATION DES QUARTIERS MISTRAL ET RENAUDIE-CHAMPBERTON

4 741 240 euros de participation métropolitaine pour la rénovation du quartier Renaudie-Champberton à Saint Martin d’Heres, 9 861 000 euros pour le quartier Mistral Lys Rouge : c’est la somme des dépenses qui seront engagées par la Métropole sur la période de la convention avec l’ANRU, soit 2018-2020.

C’est sur le volet urbain, cette fois, que l’investissement métropolitain sera concentré (réaménagement des espaces extérieurs, rénovation d’équipements publics) ; si la nécessité de ne pas abandonner l’action publique aux seins de ces quartiers a été rappelée par Jean-Damien Mermillod-Blondin, la Métropole ne doit pas pour autant devenir cette « planche à billets », car c’est bel et bien l’argent des contribuables qui sera engagée sur ces projets lourds.

Si Michel Savin regrettait que la Métropole contribue, avec les autres partenaires engagés (Région AURA, ANRU, Ville de Grenoble et Caisse des Dépôts), à « réparer les erreurs du passé », le Président du groupe Métropole d’Avenir regrettait que le Ministère de l’Intérieur n’ait pas retenu pour autant les quartiers sensibles de notre Métropole pour le déploiement de la Police de Sécurité du Quotidien, alors que répondre aux besoins de sécurité est nécessaire à la pérennité des investissements métropolitains.
Visiblement, le Ministre était donc peu convaincu par les actions locales entreprises dans le domaine de la sécurité des habitants à Grenoble, Saint Martin d’Hères ou encore Échirolles…