BUDGET PRINCIPAL 2018 : LA MÉTRO S’ÉLOIGNE DES CITOYENS

Ce budget s’est éloigné, a dérivé des préoccupations premières des citoyens, ceux par qui nous sommes élus, ceux pour qui nous travaillons !

C’est par ces mots que Jean-Damien Mermillod-Blondin a terminé son intervention sur le budget 2018, après avoir évoqué plusieurs éléments budgétaires critiquables, comme la récurrente augmentation des charges de personnels, le flou du budget des GER (Voiries) qui cache une baisse des capacités d’investissement dans les communes, la capacité de désendettement qui s’approche très fortement du seuil fatidique des 10 ans, la dette de la Métropole à laquelle s’ajoute la dette récupérable des communes, celle du SMTC, mais également les garanties d’emprunt aux bailleurs sociaux, pour atteindre 1 milliard d’€, l’augmentation de l’investissement pour les équipements sportifs probablement fléché, une nouvelle fois, sur le stade des alpes…

Il a également voulu interpeller les élus métropolitains de la majorité, par ailleurs Maires, Adjoints, Conseillers Métropolitains sur leur discours ambivalent.

Lorsqu’ils sont dans leurs communes, auprès de leurs concitoyens, qu’ils discutent dans les couloirs du Conseil Métropolitain ou prononcent un discours à l’occasion de leurs cérémonies de vœux, certains d’entre eux, n’hésitent plus à alpaguer les politiques métropolitaines, à grogner contre la métropole.

Mais pour autant, si en certains lieux des voix se font entendre, en Conseil Métropolitain, ces mêmes élus, votent docilement, unanimement, presque discrètement toutes les délibérations et orientations politiques en Conseil Métropolitain.

Agir ainsi, c’est contribuer à l’éloignement et au mépris de nos concitoyens à l’égard de leurs élus, c’est favoriser le décalage entre leurs attentes, leurs préoccupations et les politiques conduites par la Métropole.

Il n’est donc pas étonnant qu’à l’occasion d’une enquête d’opinion sur l’image de la Métropole réalisée en novembre 2017, la majorité des 7000 personnes interrogées, considère que la Métropole Grenobloise est en déclin, connaît des problèmes de sécurité, de bouchons, qui nuisent à son attractivité et son développement.

Il est vraiment temps que cette majorité se reconcentre sur les politiques prioritaires aux yeux de nos concitoyens.

Le projet Métropolitain, toujours inexistant après plus de 3 ans de mandat, est en cours d’élaboration, il devra nécessairement répondre à leurs attentes.
RETROUVEZ LA VIDEO de l’intervention de Jean-Damien Mermillod-Blondin sur le budget 2018 de la Métropole en cliquant sur le lien ci-dessous (vous pouvez vous rendre directement aux sujets abordés selon le minutage indiqué entre parenthèses).

L’INTERVENTION RELATIVE À UN APPEL À LA COHÉRENCE DES ÉLUS DE LA MAJORITÉ (2′)

UN RÉSUMÉ DES CHIFFRES PRÉSENTÉS DANS LE BP 2018 (3’10),

UNE EXPLICATION DE LA RÉALITÉ DES CHIFFRES DU GER VOIRIE (5’45),

LE CONSTAT SANS APPEL D’UN ÉLOIGNEMENT PROGRESSIF DE NOS ADMINISTRÉS (8’50),

UN RETOUR SUR LES CHIFFRES MARQUANTS DU SONDAGE RÉALISÉ PAR LA MÉTROPOLE SUR SON IMAGE AUPRÈS DES MÉTROPOLITAINS (9’18),

ET ENFIN UN APPEL DE NOTRE GROUPE À SE RÉINTERROGER SUR LES PRIORITÉS MÉTROPOLITAINES POUR UNE MÉTROPOLE PLUS PROCHE DE SES CITOYENS (10’40).