SCHÉMA DIRECTEUR DÉCHETS 2020-2030 ET SCHÉMA DIRECTEUR DÉCHETTERIES

Opposition des élus du groupe Métropole d’Avenir, qui, bien que reconnaissant la nécessité de travailler à la réduction des déchets ménagers dans l’intérêt de notre environnement, ils ne veulent pas cautionner à priori, un schéma des déchets laissant présager l’installation de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Incitatives, sans étude préalable. C’est à dire une taxe calculée à partir du poids des déchets de chaque foyer. Les expériences menées dans d’autres intercommunalités n’ont pas été des plus concluantes, laissant « fleurir » des dépôts d’ordures hors des containers ! Stéphane Dupont-Ferrier a redemandé (après l’avoir fait en conférence des Maires il y a plusieurs semaines), une présentation comparée des expériences d’intercommunalités qui sont revenues sur ces dispositifs par rapport à celles qui ont été satisfaites.
D’autre part, quelle mauvaise nouvelle pour le Maire de Murianette d’être informée par cette délibération du projet de centre de méthanisation sur sa commune.
Mohamed Gafsi a attiré l’attention du Conseil Métropolitain sur la réduction de l’accès aux déchetteries pour les entreprises qui auront des conséquences pour les habitants de la Métropole qui risquent d’être impactés, soit en devant gérer les déchets des travaux des entreprises intervenant à leur domicile, soit en assumant financièrement un surcoût des factures des entreprises qui ne pourront accéder aux déchetteries de proximité.
De même, Jean Lovera s’est inquiété d’un accroissement des dépôts sauvages de déchets, dont des déchets végétaux dans la nature. De nombreuses interrogations et craintes qui ont conduit les élus à s’opposer au schéma directeur des déchets, quand la plupart du groupe s’est abstenu sur le schéma directeur des déchetteries.