CONTRE LES BOUCHONS ET LA POLLUTION..

..Une charte du covoiturage et des parkings-relais de la grande région grenobloise ? Pourquoi pas, mais…cette délibération se veut favoriser le développement du covoiturage, en lien avec les collectivités « voisines », partenaires et acteurs des mobilités du territoire. Une option supplémentaire contre la pollution, contre l’auto-solisme, à la condition que le covoiturage ne contraigne pas, une fois de plus, les voies de circulation.

En effet, certains imaginent déjà que la « 3ème voie » de l’A480 lui serait consacré… Une décision qui une fois de plus serait vécue comme coercitive et peu efficace… Car sur le plan de l’efficacité face à la pollution, rien n’est aussi évident que ce que les écologistes et socialistes militants souhaitent laisser paraître. En effet, après avoir interdit la circulation des véhicules les plus polluants dans l’agglomération, réduit la vitesse de 20 km/heure, force est de constater que les voitures ne sont pas les seules coupables de la pollution puisque, malheureusement, le taux de pollution continue son ascension préoccupante… Il faut donc s’atteler à d’autres causes. Celles du chauffage, des cheminées industrielles et de la circulation des poids lourds pour lesquels il faut développer le plus vite possible le fret, notamment sur la ligne Lyon Turin. Une volonté partagée par la Région Auvergne Rhône-Alpes. Mais dès lors qu’il est rappelé que cette ligne est amenée à évoluer avec le grand projet Lyon Turin, projet rejeté avec véhémence par les écologistes, le dogmatisme politique décalé prend le pas sur le pragmatisme et la santé de nos concitoyens.

On ne peut que le regretter…